Retour de lecture sur DOUBLE JE

Retour que chaque auteur rêve pour son livre !

C'est un blogueur (Ul rich) rencontré lors du Salon de Nemours qui fait un commentaire sur son achat du jour et je l'en remercie ! 🙂👍

"Un roman policier très sympa à lire où l’horreur des crimes en série et leur mise en scène sont adoucis par la douceur du texte d’Odile et les doses d’humour comme tous ces noms de villes et surtout les noms des personnages… J’adore par exemple Mme HORTOGRAF, la prof de français ou le Dr HANTRAILLES, le médecin légiste. Mais ne se laissons pas méprendre par cette légèreté apparente, derrière se cache une enquête très bien menée avec son lot de surprises, un sérieux de l’auteure dans les détails comme les comptes rendus d’autopsie, l’arme du crime, …

Odile a su également dans ce roman nous tenir en haleine dans la recherche du tueur et dans ce jeu du chat et de la souris avec l’équipe d’enquêteur…

Si vous cherchez un roman policier agréable à lire, sans prise de tête et bien construit, foncez vers elle pour vous offrir Double « JE ». En plus pour avoir eu la chance de la rencontrer autour d’un repas il y a quelques mois, je peux vous dire que c’est une auteure vraiment sympa avec une grande bonté d’âme, et dans son texte, cela se ressent."

Pour vous offrir ce roman policier, suivez ce lien : https://www.edilivre.com/double-je-odile-villois.html/ ou contacter directement Odile sur les réseaux sociaux.

Commentaires

CAPRON

Très heureuse pour toi. Continues à progresser.

01.06.2020 07:58

Derniers commentaires

17.10 | 16:24

Toutes nos félicitations, merci Odile, continues sur la même voie, tu nous fais rêver et ça fait du bien

03.10 | 08:04

je découvre ton site avec plaisir, bisous

28.03 | 10:46

Coucou Odile,. Et bien voilà, très bon début de lecture qui m a séduite. Je vais pouvoir démarrer un bon livre. 👌👍😊

25.01 | 13:44

Bonjour. Je viens de finir les 2 livres qui ne vont pas l'un sans l'autre à savoir : Double "je" et secret du sang. Très bien écrit. Une fois dans l'histoire, on ne veut plus la lâcher.

Partagez cette page